Les contributions des entreprises pourraient être revues à la hausse